Navigation – Plan du site
Comptes rendus

René Le Mée, Dénombrements, espaces et société

René Le Mée, Dénombrements, espaces et société, Recueil d’articles, Cahiers des Annales de Démographie Historique, n° 1, Paris, Société de Démographie Historique, 1999, 399 pages.
Scarlett Beauvalet-Boutouyrie
p. 415-416

Entrées d’index

Géographie :

France
Haut de page

Texte intégral

1La Société de Démographie Historique a souhaité rendre hommage à René Le Mée en lui consacrant le premier de ses Cahiers. Une sélection de quinze articles, établie parmi une abondante production (la bibliographie de l’auteur est donnée en fin de volume), est ici proposée, précédée de deux avant-propos rédigés par Jean-Pierre Bardet et Hervé Le Bras. Les articles reflètent bien l’activité multiforme de René Le Mée. Documentaliste de formation, il apparaît d’abord comme un excellent connaisseur des sources et des fonds documentaires qu’il a contribué à faire connaître aux chercheurs et à un public averti ; mais ses articles soulignent aussi ses propres qualités de chercheur et l’étendue de son champ d’investigation. Soulignons, enfin, son effort pour faire connaître les articles et les ouvrages français ou étrangers en rapport avec la démographie par sa contribution à la Bibliographie Internationale de Démographie historique et la rédaction de la bibliographie analytique.

2Les quinze articles présentés sont regroupés autour de trois grands thèmes : les sources et statistiques démographiques, la ville, et pour finir, la croissance et les enjeux de société. Plusieurs textes sont de véritables guides de recherche, devenus aujourd’hui indispensables à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la démographie. On soulignera, en ce qui concerne les sources et les statistiques démographiques, deux grandes préoccupations de l’auteur : retracer l’histoire de la production des documents, avec une contribution importante à l’histoire institutionnelle au travers de la réglementation des registres paroissiaux sous l’Ancien Régime (pp. 21-62) et de l’activité du bureau de la Statistique Générale de la France (S.G.F.) jusqu’en 1870 (pp. 69-90) ; mais aussi mettre à la disposition des chercheurs des sources inédites et collecter des informations susceptibles de les intéresser. C’est le cas des statistiques de population entre 1765 et 1815 (pp. 63-68), des dénombrements et recensements de la Révolution et de l’Empire (pp. 109-120), d’un dénombrement des Corses en 1770 et des données sur la population urbaine de la France avec un article fondamental sur les villes et leur population de 1806 à 1851 (pp. 205-258).

3Les recherches érudites ne manquent pas comme le montrent le travail consacré à Jean-Baptiste Moheau et à ses Recherches et Considérations sur la population de la France (pp. 121-176), l’observation de la croissance démographique et de ses implications économiques dans l’élection de Rosay au xviiie siècle (pp. 285-340), celle de la croissance démographique dans l’élection de Paris à la fin de l’Ancien Régime (pp. 341-348), ou encore le travail sur les structures familiales et socioprofessionnelles à partir du dénombrement de Senlis en 1765 (pp. 177-190). R. Le Mée est bien sûr un démographe, mais sa curiosité l’a amené à considérer cette discipline dans son acception la plus large. D’où un travail consacré à la définition de la petite ville en partant de l’exemple du département de l’Oise (pp. 191-204), une recherche sur le vocabulaire d’Ancien Régime et ses transformations (en particulier pour les termes « communauté », « collecte » et « commune », pp. 279-284), une étude sur le choléra et l’insalubrité à Paris au milieu du xixe siècle (pp. 259-278), une autre sur les sages-femmes et les procès pour avortement à la fin du xixe siècle (pp. 355-396).

4Grâce à ce volume très réussi, les lecteurs disposent maintenant d’articles fondamentaux sur les sources de la démographie historique, d’un ensemble de différents corpus documentaires, mais aussi de réflexions montrant les liens et les interactions étroites et indispensables entre la démographie et l’histoire sociale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Scarlett Beauvalet-Boutouyrie, « René Le Mée, Dénombrements, espaces et société », Histoire & mesure [En ligne], XVI - 3/4 | 2001, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 24 avril 2017. URL : http://histoiremesure.revues.org/213

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page