Navigation – Plan du site
Le chiffre et la carte. Pratiques statistiques et cartographiques en Amérique latine (xviiie-xxe siècles)

Recenser la propriété en Amazonie brésilienne au tournant du xxe siècle

Des registres de terres de João de Palma Muniz aux cartes de Paul Le Cointe
Inventorying Property in Brazilian Amazonia at the Turn of the Twentieth Century: From the Land Registers of João de Palma Muniz to the Maps of Paul Le Cointe
Émilie Stoll, Luly Rodrigues da Cunha Fischer et Ricardo Theophilo Folhes
p. 53-90

Résumés

Au tournant du xxe siècle, le Brésil devient une république fédérale et ses États se dotent de législations pour réguler la privatisation des terres. De 1901 à 1909, dans l’État du Pará (Amazonie), le gouverneur Augusto Montenegro entreprend le recensement des occupations et des titres de propriété émis sous les régimes antérieurs afin de mettre en place un cadastre. Ce travail colossal mené par l’ingénieur João de Palma Muniz est publié dans les séries de Registres de terres. À la même époque (de 1892 à 1910), le géomètre Paul Le Cointe entreprend un relevé cartographique et toponymique du bas-Amazone, pour le compte du gouvernement, et dans le cadre de ses propres intérêts scientifiques. L’article explore d’un point de vue juridique et ethno-historique les enjeux de la mise en place de la législation foncière du Pará et le rôle de ces deux acteurs, à la lumière des ambitions et des idéologies politiques, économiques et scientifiques de l’époque.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Réformes foncières et prémisses d’un cadastre pour l’État du Pará (1850-1909)
La loi des Terres et le premier recensement foncier au Brésil (1850)
La modernisation territoriale du Pará initiée par Augusto Montenegro (1901-1909)
João de Palma Muniz, un acteur-clé de l’enregistrement des terres du Pará
Régularisation du patrimoine foncier des communes
Délimitation territoriale des frontières étatiques
Régularisation des terres des particuliers en zone rurale
2. Les enjeux de la cartographie du territoire étatique pendant l’âge d’or amazonien
« Intégration » et colonisation de la basse Amazonie
Des cartes pour exploiter l’Amazonie : Paul Le Cointe, un géomètre français au service de la « science tropicale » au tournant du xxe siècle
Prémisses d’une vocation
Des cartes pour identifier les « plantes utiles »
Une carte pour répertorier les « populations utiles » du bas-Amazone
Un Français parmi les édiles du positivisme amazonien
Un Français intégré à l’élite régionale et aux oligarchies locales
L’exploitant agricole et l’homme d’affaires à Óbidos
Agriculture et propriété privée aux fondements du développement régional
3. Idéologies et jeux d’échelle autour du foncier en Amazonie brésilienne
Panorama de la situation foncière de l’État du Pará au début du xxe siècle
Jeux et enjeux locaux de la mise en place du cadastre : un exemple à Santarém
Représentativité des registres : disparités sociales et géographiques
Jeux de pouvoir, registre des terres des plus aisés, invisibilité des plus modestes
Choix et spécificités du cadastre du Pará : discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

Belém, capitale de l’État du Pará au Brésil, le 15 août 2016. En entrant dans la salle des manuscrits de l’Institut des Terres du Pará (ITERPA), le visiteur se retrouve face à d’impressionnantes étagères. Celles-ci sont constituées de dizaines de mètres linéaires où sont entreposés, par commune, des livres datant pour les plus anciens, de la moitié du xixe siècle. Il s’agit de l’ensemble des registres de terres consignés dans tout l’État du Pará entre 1850 – date de la promulgation de la « loi des Terres » – et 1904, date à laquelle João de Palma Muniz (Vigia 1873-Belém 1927) en demanda le rapatriement à Belém pour réaliser le premier (et unique en son genre) grand diagnostic foncier du territoire de l’État. Cet article se propose de revenir sur ce processus de compilation ainsi que sur les soubassements idéologiques et politiques qui ont motivé les prémisses de l’établissement d’un cadastre dans le Pará, à une période charnière dans l’histoire brésilienne et amazonienne.

Au Brésil, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Émilie Stoll, Luly Rodrigues da Cunha Fischer et Ricardo Theophilo Folhes, « Recenser la propriété en Amazonie brésilienne au tournant du xxe siècle », Histoire & mesure [En ligne], XXXII-1 | 2017, mis en ligne le 30 juin 2019, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://histoiremesure.revues.org/5756

Haut de page

Auteurs

Émilie Stoll

Anthropologue, UMR 208 Patrimoines locaux et gouvernance (IRD, MNHN). E-mail : emilie.stoll@ird.fr

Luly Rodrigues da Cunha Fischer

Juriste, Universidade Federal do Pará, Instituto de Ciências Jurídicas. E-mail : lulyfischer@yahoo.com

Ricardo Theophilo Folhes

Géographe, Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (Université Paris 3, CNRS). E-mail : rfolhes@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page