Navigation – Plan du site
La ville médiévale et ses bâtisseurs

Les muqarnas dans la Méditerranée médiévale depuis l’époque almoravide jusqu’à la fin du xve siècle

Muqarnas in the Medieval Mediterranean from the Almoravid Period to the Late 15th Century
María Marcos Cobaleda et Françoise Pirot
p. 11-39

Résumés

Cet article a pour objectif d’identifier et de caractériser les muqarnas dans la Méditerranée médiévale (xiie-xve siècles). Les muqarnas constituent un élément décoratif, utilisé depuis le ixe siècle dans l’art islamique oriental puis dans l’art des différentes sociétés méditerranéennes pendant le Moyen Âge. À partir de la modélisation spatiale des muqarnas ainsi que de leur géospatialisation dans les différentes parties ou sous-ensembles d’un même bâtiment, nous analysons, d’une part, le rôle des Almoravides comme diffuseurs et développeurs de cet élément artistique dans l’art islamique occidental, et d’autre part, l’impact réel de cet art à travers la Méditerranée pendant les derniers siècles du Moyen Âge.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Le mouvement almoravide en Méditerranée au cours du xiie siècle
2. Les muqarnas, origine et géospatialisation dans l’espace méditerranéen
3. Les muqarnas dans l’architecture méditerranéenne médiévale
4. Proposition d’interprétation des muqarnas à partir des résultats obtenus
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le xiie siècle méditerranéen, cadre temporel et spatial de ce travail, s’inscrit dans une période de turbulences, ainsi que de multiples échanges commerciaux, politiques et culturels entre différents pays de tradition islamique comme de tradition chrétienne. C’est dans ce panorama culturel complexe du xiie siècle que s’insère l’expression de l’art et de l’architecture des Almoravides. Loin d’être une manifestation isolée, elle s’est développée dans tout le bassin méditerranéen, dès le milieu du xie siècle et durant les siècles suivants.

Les formes les plus emblématiques de cet art almoravide ont été produites pendant la première moitié du xiie siècle. En raison du caractère militaire et religieux du mouvement almoravide, les principaux bâtiments qui ont été construits sont essentiellement des forteresses dans les régions montagneuses et des remparts pour défendre les villes importantes, ainsi que des mosquées. Au cours de cette période, apparaissent et s’imposent un certain nombre d’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

María Marcos Cobaleda et Françoise Pirot, « Les muqarnas dans la Méditerranée médiévale depuis l’époque almoravide jusqu’à la fin du xve siècle », Histoire & mesure [En ligne], XXXI-2 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://histoiremesure.revues.org/5439

Haut de page

Auteurs

María Marcos Cobaleda

Instituto de Estudos Medievais, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas, Universidade Nova de Lisboa (IEM, FCSH/UNL), Avenida de Berna, 26C 1069-061 Lisbonne (Portugal). E-mail : mmcobaleda@ugr.es et mmcobaleda@fcsh.unl.pt

Françoise Pirot

Membre associée au Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain (CRBC) au sein du laboratoire Mondes américains (UMR 8168, CNRS et EHESS), 190-198 avenue de France, 75013 Paris. E-mail : pirot@msh-paris.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page