Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Le nouveau numéro spécial d’Histoire & Mesure rassemble une série d’articles consacrés à la question de la mesure des bâtiments anciens et, au-delà, aux implications architecturales et économiques, produites par l’établissement de leurs dimensions. Précédées d’une introduction de Philippe Bernardi qui a assuré la coordination de ce recueil, et suivies d’un post-scriptum d’Alain Guerreau destiné à tirer les leçons d’une intrusion qui dépasse largement le cadre de la métrologie, les neuf monographies contenues dans ce volume représentent autant d’interrogations sur le sens des nombres employés dans les ouvrages édifiés entre les xive et xviie siècles.

2Les mesures exprimées dans les divers contrats de construction, rapports d’experts, devis…, rendent-elles compte de la réalité physique d’un bâtiment ou présentent-elles d’une manière conventionnelle, et donc sujettes à fluctuations, de l’envisager ? Les dimensions données ne reflètent-elles pas également une soumission à des règles tacites de proportion, à des contraintes nées de la standardisation des matériaux… ? Une construction ne peut-elle se mesurer autrement que de manière spatiale ? Telles sont les questions soulevées par des travaux qui, à partir d’exemples français, italiens ou espagnols, contribuent à proposer l’histoire de la mesure comme un mode d’appréhension des sociétés médiévales et modernes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Mesurer les bâtiments anciens », Histoire & mesure [En ligne], XVI - 3/4 | 2001, mis en ligne le 01 septembre 2005, consulté le 25 mars 2017. URL : http://histoiremesure.revues.org/202

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page